Culte de Smil


Il ne fait nulle doute que parmi les Douze, Smil était le Chef de clan le plus calme et placide. Malgré son jeune âge, il faisait preuve d'un implacable sang-froid dans toutes les situations, même et surtout les plus critiques. Mais l'incroyable lucidité de Smil ne l'empêchait pas d'être un chef rieur, apprécié de son peuple pour son moral toujours rayonnant, abolissant le défaitisme de son vocabulaire.

Contrairement à certains de ses adversaires guerriers, pour Smil le pouvoir passait par le savoir. Il était célèbre dans tout Arathiel pour être un véritable homme universel, jonglant aisément entre arithmétiques, astrologie, philosophie, physique ou encore magie. Toujours en quête de réponses, on le trouvait la plupart du temps en méditation, l'art qu'il maîtrisait le plus incontestablement.

Ayant souvent eu accès à l'Erethiel par le biais de ces transes méditatives, il fut le premier Chef de clan à trouver l'esprit de passion qui sauvegarderait son peuple des guerres incessantes.

Son corps changea : il s'allongea, se couvrit progressivement d'écailles tendis que ses yeux se muèrent en iris reptiliennes. Sa colonne vertébrale se vit poursuivie d'une longue queue tout comme sa langue devint fourchue. Ainsi naquit le Premier Homme Serpent, Smil, à qui plus aucune question de ce monde ne demeurait sans réponse.





Apparence

Smil est représenté comme un homme serpent aux écailles tantôt bleues, tantôt pourpre. Les indices se confondent sur son âge. Il apparaît jeune, et en même temps baigné par la quiétude et la sagesse de la vieillesse. Sur les enluminures des nombreux ouvrages consacrés à Smil, ce dernier est souvent figuré en profonde méditation, vêtu d'étoffes de cachemire richement décorées.

L'Erelith quitte rarement sa demeure de l'autre monde pour se matérialiser en chair et en os sur Arathiel. Mais quand il le fait, c'est dit-on sous la forme d'un vieillard voûté aux conseils précieux ou d'un serpent qui indique la voie.





Domaines de prédilection


La sagesse, le savoir, la réflexion, la lucidité, l'indépendance, la magie, le rêve, les arts

Smil est l'Erelith toute désignée des penseurs, chercheurs, des artistes ou des politiciens et de tous ceux qui place le savoir au dessus de tout. Pour les adeptes du Premier Né, plus on en sait, mieux on se porte, et plus on dispose d'atouts pour vivre en société. "Connaître ce qui nous entoure est primordial pour se connaître sois-même" sont parmi les mots les plus connus de Smil, et qui fondent en partie son culte. Les adeptes de Smil ne sont pas attachés au matériel et aux possessions qu'ils considèrent comme inutiles face aux richesses de l'esprit.

Prier Smil, c'est prôner l'effacement de sois, le retrait de l’ego, au profit de l'accès à la connaissance qui rend humble et sage. Prier Smil c'est aussi faire appel à son infini savoir pour ouvrir son esprit, et d'entrevoir les réponses face à un problème insoluble, une information introuvable, des doutes persistants, des mystères à percer...


Histoire et organisation du culte.

Le culte de Smil ne possède pas de temple ni même d'incarnation physique sur Arathiel. Le savoir et la connaissance sont les vecteurs principaux de cette religion, et n'ont par définition pas de délimitation matérielle, c'est en son for intérieur qu'on communique avec Smil. De nombreux tabacs et autres spiritueux sont largement usités pour faciliter la connexion avec le Premier Né. On considère cependant que les Grandes Bibliothèques des Cités du Fahadji sont les repères presque officiels des fidèles de Smil, notamment celle de Lokara et son incommensurable mine de savoirs.