Culte de Nature


Aussi loin que remonte leur mémoire, les anciens de tous les peuples se souviennent l'existence d'un culte dédié aux fruits de la Terre, qu'ils soient animaux ou floraux : le culte de Nature. Épousant une philosophie de vie en respect du cycle naturel des choses, le culte de Nature se place comme défenseur et protecteur de tout ce qui est, et de tout ce qui a été créé naturellement. Les animaux, les plantes, les forêts, les montagnes et les mers sont unis sous la gouvernance bienveillante de Nature, qui assure une harmonie entre les éléments qui constituent le monde pur et ceux qui y habitent, quels qu'ils soient.

Culte souvent décrit comme étrange dans ses pratiques et coutumes, il se tient logiquement à l'écart des villes et de leurs possessions matérielles. Cette religion diffère des autres dans le sens où elle ne vénère pas une Erelith. De plus, les adeptes de Nature sont souvent en désaccord idéologique avec d'autres dogmes comme ceux de Lô ou Yla, car ils englobent des domaines très proches mais avec chacun leur interprétation.

Nature peut être représentée par bien des choses, mais on la distingue plus généralement sous quatre aspects, aussi appelés facettes :





L'arbre
On représente nature par Un Arbre de façon générale. Ce symbole est l'alliance de tous les autres rappelant que Nature est un tout.


Le Prédateur 
Il représente les animaux, la chasse, la pêche, l'élevage, l'instinct de survie, le troupeau... Il n'est ni bon, ni mauvais, agissant pour le bien de l'équilibre naturel, chasseur ou proie, il fait en sorte de protéger les facettes les plus fragiles. On l'appelle pour sa force, son esprit, sa vision, sa rapidité, mais aussi pour la santé des troupeaux domestiques et leur protection. Il est symbolisé par un prédateur qu'il soit volant comme l'aigle, fort comme l'ours ou déterminé comme le loup.

Dogme du Prédateur
Prends ce que l'on t'offre, donne ce que tu as. Écoute ton instinct, jamais il ne te mentira.


Le Fruit
Cette facette représente les plantes qui nourrissent et soignent les hommes, mais aussi qui recouvrent les paysages d'Arathiel en les rendent si beau. Elle est invoquée pour tout ce qui est en lien avec la culture et la cueillette. Mais aussi pour le renouveau qui vient après les grands froids. Ainsi elle peut être représentée par un fruit, un légume, ou même un épi de blé.

Dogme de la Vie
Aime la terre, elle te le rendra. N'impose pas ton monde à celui qui est.


La Vague
Facette des voyages en mer, des animaux de la mer et des océans. Régulièrement invoquée par les marins, pirates et aussi ceux qui vivent des produits de la mer. Ainsi, il est courant de voir les villages côtiers honorer cette facette, plus encore que Lô et Ylà. C'est la facette de Nature la plus connue car elle seule s'attache précisément à tout ce qui relève du domaine marin.

Dogme des Mers
Glisse au lieu de briser. La Mer est un sanctuaire, tu en es le gardien.


L’Éclair
Nature étant toute chose, bien ou mal, elle s'incarne aussi dans les ravages de la tempête, la mort des cyclones, les éboulements, les avalanches, et toutes les autres catastrophes naturelles. Tel le cycle infini, toute création n'existe que par la fin et la destruction d'autre chose. Le symbole de l'éclair n'est cependant que rarement présent sur les images qui représentent Nature, et, lorsque c'est le cas, l'éclair est associé à un autre élément qu'il détruit. Généralement l'Arbre, symbole universel de Nature.

Dogme du Destructeur
Il est une fin pour toute chose. Il faut mourir pour renaître.


Organisation

Le Culte de Nature s'articule en de nombreux groupes de croyants, dévoués à une ou plusieurs facettes. Un groupe d'adepte de Nature est appelé Cercle, il est composé d'une quinzaine de membres en général, mais il arrive que des Cercles de plusieurs dizaines voire une centaine de membres existent.

A la tête de chaque Cercle se trouve le Ollamh, guide philosophique et spirituel du Cercle. Juste en dessous se trouvent les Druides, qui forment les guides de cérémonies et meneurs de pensées. Enfin nous avons les Adeptes qui forment le gros des partisans de Nature.


Coutumes et traditions

Pour entrer dans le culte, il faut passer des épreuves que pose Nature à ses disciples par le biais des Ollamh. Chaque Cercle dispose donc d'un fonctionnement spécifique, le seul lien universel étant l'ordre hiérarchique du Culte.
Cela est connu, les adeptes de Nature aiment méditer de longues heures voire des jours entiers auprès d'un feu dans lequel brûlent des plantes hallucinogènes, ou bien après avoir consommé des tisanes ou autres décoctions naturelles aux propriétés spéciales visant à ouvrir l'esprit des Adeptes.
Les Cercles se réunissent toujours en extérieur dans des lieux où il règne une forte présence de Nature, généralement au cœur de contrées sauvages, loin des civilisations quelles qu'elles soient.